Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Namespace Root
Table des matières


Ascendances

Pages dans la catégorie :

Héritages

Dons

l-age-des-predictions-perdues:mer-interieure:hautes-mers

Les Hautes mers

Entre les flottes de pirates sous l’égide de la reine de l’Ouragan des Chaînes à l’antique empire de monstres métamorphes sous-marins dirigés par les sinistres maîtres voilés, les hautes Mers de Golarion grouillent de danger aussi bien à la surface que sous les flots. Pourtant, ce sont aussi des routes commerciales essentielles que les navires marchands parcourent pour relier les puissantes nations séparées par des continents entiers. Les capitaines bravent les dangers de la haute mer en espérant profiter des fortunes que génère le commerce, reliant les ports de la mer Intérieure aux rives de l’océan Arcadien depuis l’Étendue du Mwangi jusqu’aux Terres des sagas La piraterie représente l’un des plus grands dangers des hautes Mers. L’immense archipel volcanique appelé les Chaînes sert de refuge aux pirates. La reine de l’Ouragan les cadrant juste assez pour les empêcher de s’entre-tuer. Ces îles sont peuplées d’une grande variété de monstres et les pirates locaux savent lesquelles sont sûres et lesquelles éviter. L’île de Médiogalti se trouve au nord des Chaînes. Ilizmagorti, le seul port de l’île, est connu pour être un havre de pirates, mais c’est la présence des assassins des Mantes rouges qui assure à l’île sa mauvaise réputation.
Les autres ports présentent leurs propres inconvénients. La cité portuaire de Promesse, sur la lointaine île d’Herméa, à une centaine de kilomètres à l’ouest de l’Avistan, récompense grassement ceux qui peuvent se payer le luxe de commercer avec elle, mais cet honneur ne s’obtient pas facilement car le dragon qui règne sur cette société cloîtrée ne laisse pas n’importe qui accoster. Les rumeurs parlant de ce qui se passe au-delà des quais de Promesse vont de contes narrant une société parfaite à des histoires d’oppression de la part d’un gouvernement ne tolérant pas le libre arbitre. Plus au nord, les elfes de la tour Acérée sont encore plus hostiles aux visites et, pour la plupart des marins, tout ce que la tour a à offrir, c’est un point de repère pour la navigation, car elle se voit à des kilomètres.
Pourtant, de toutes les régions qui bordent les côtes de l’Avistan et du Garund, aucune n’est aussi dangereuse pour les bateaux que les eaux torturées par l’Œil d’Abendego.
Cet immense ouragan s’est formé à l’avènement de l’âge des prédictions perdues, quand des tempêtes ont balayé Golarion suite à la mort d’Aroden, mais contrairement aux autres, cet ouragan est resté. Ses vents et ses orages ont détruit plusieurs nations et transformé un golfe autrefois capital en cauchemar pour la navigation. À ce jour, personne ne sait quelle étrange force a généré et alimente l’Œil d’Abendego.

l-age-des-predictions-perdues/mer-interieure/hautes-mers.txt · Dernière modification: 2019/12/22 22:25 de Nethys