Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Namespace Root
Table des matières


Ascendances

Pages dans la catégorie :

Héritages

Dons

l-age-des-predictions-perdues:factions

Les factions

Les nations et les religions disposent de vastes ressources et contrôlent des régions entières, mais elles disputent la fidélité de leurs membres à d’autres rivaux. En plus de l’église et l’état, nombre de gens sont influencés par des groupes sociaux appelés des factions. Ces groupes ont une taille et des objectifs très variables, allant de la guilde de voleurs locale qui cherche juste à remplir le porte-monnaie et le ventre de ses membres au gigantesque conglomérat international disposant de son armée privée.

Les factions les plus importantes rivalisent avec les nations mineures, voire même majeures, en matière de richesses, de pouvoir et d’influence. Il arrive qu’un pays prenne le risque de se reposer sur l’une de ces puissantes factions et d’en faire une extension de son gouvernement, comme c’est le cas pour certains Chevaliers infernaux du Chéliax par exemple. Il arrive aussi que ce soit un pays entier qui courbe l’échine devant l’une de ces organisations, comme les Mantes rouges.
Les factions plus humbles ont beau posséder moins de ressources, elles génèrent un grand zèle chez leurs membres.
Elles cherchent à gagner en taille, en influence ou en richesse et attirent souvent des membres plus dévoués et plus motivés.
Les factions décrites ici représentent un échantillon de celles actives en mer Intérieure. Certaines, comme la Société des Éclaireurs et le Consortium de l’Aspis, sont si puissantes et étendues qu’elles exercent leur influence dans le monde entier. D’autres, comme les Agitateurs et les Sczarnis, sont désorganisées ou se limitent à une échelle régionale. Toutes les factions encouragent les aventuriers à rejoindre leurs rangs, bien que les avantages qu’elles offrent soient très variables.

Agitateurs

Une faction n’a pas forcément de base d’opérations centrale ou de hiérarchie organisée. C’est le cas des combattants de la liberté, des héros bravaches et des saltimbanques qui se regroupent sous le nom des Agitateurs. Ils sont unis par leur désir de lutter contre l’oppression, de s’opposer aux régimes tyranniques, de sauver les gens accusés à tort et de travailler en collaboration avec des héros à la tournure d’esprit similaire… tout en bâtissant leur propre renommée et leur propre richesse. Les gouvernements oppresseurs et les religions cruelles ont été étonnés d’avoir tant de mal à lutter contre ce groupe.

Capitaines libres

Pour un observateur extérieur ou un marchand dont le bateau a été pillé ou coulé, les pirates des Chaînes ont tout d’un fléau désorganisé, mais il n’en est rien. Ces pirates sont unis par un code complexe, non pas d’honneur mais d’acceptation d’une vérité : en mer, il est toujours bon d’avoir des alliés. Les Chaînes sont placées sous l’autorité d’un conseil de seigneurs pirates appelés les Capitaines libres. Ils sillonnent le sud de l’océan Arcadien et obéissent à leurs propres règles pour déterminer qui ils peuvent piller et qui ils peuvent couler, bien que, pour leurs victimes, ces règles semblent capricieuses et arbitraires.

Chevaliers de l’aigle

Les Chevaliers de l’aigle sont les protecteurs et défenseurs du peuple andoran.
Le groupe se divise en quatre sous-factions : les Faucons d’acier (qui protègent les intérêts andorans à l’étranger), la Légion dorée (qui regroupe les défenseurs du pays et le commandement de l’armée), les Corsaires gris (des agents nautiques spécialisés dans le combat contre les esclavagistes) et les Serres du crépuscule (des espions et des agents sous couverture).

Chevaliers du Dernier-Rempart

Pendant des siècles, le Dernier-Rempart a servi de défense contre les orcs du Belkzen et la menace persistante du Tyran qui Murmure. Mais quand ce dernier a fui sa prison, il a déchaîné une véritable apocalypse sur ce pays ennemi. Le Dernier-Rempart est aujourd’hui détruit et les chevaliers qui le servaient n’ont plus de foyer. En son absence, ils ont formé un groupe hétéroclite appelé les Chevaliers du Dernier-Rempart et continuent d’assurer leur devoir : se dresser contre les légions de morts-vivants du Tyran qui Murmure partout où l’on a besoin d’eux.

Chevaliers infernaux

Plusieurs ordres de mercenaires désignés sous le nom collectif de Chevaliers infernaux opèrent en Avistan, mais sont majoritairement stationnés au Chéliax. Ces mercenaires considèrent la loi d’un pays comme inviolable et offrent leurs services d’agents de l’ordre à tous ceux qui peuvent se les offrir. Ils portent des armures intimidantes distinctives et s’inspirent des légendes des Enfers, mais ils estiment être les seuls arbitres de la loi.

Consortium de l’Aspis

La tentaculaire entreprise commerciale appelée le Consortium de l’Aspis est conçue sur un principe : la survie de la faction est bien plus importante que celle de n’importe lequel de ses membres. Fondée à l’origine comme une affaire privée, elle s’est agrandie jusqu’à devenir l’une des plus grandes entreprises commerciales de la mer Intérieure. La majorité des membres sont des marchands et des mercenaires de talent et le Consortium s’est bâti une solide réputation : impitoyable et sanguinaire dès qu’il s’agit de faire du profit. Il s’est heurté à de nombreuses reprises à la Société des Éclaireurs.

Hérauts de la nuit

Les Hérauts de la nuit se tournent vers la nuit étoilée en quête de conseils, cherchant de l’aide et des conseils auprès de forces éloignées de Golarion. Les sinistres créatures du Sombre Domaine revêtent une importance particulière à leurs yeux et nombre de Hérauts les vénèrent presque comme des dieux. Les Hérauts de la nuit cherchent et collectionnent des textes obscurs et de mystérieuses connaissances issues d’un passé lointain et étudient les secrets qu’ils renferment pour découvrir un sens caché et d’obscures vérités dépassant la réalité. Ils espèrent que, lorsque le monde finira par tomber sous l’influence de ces créatures étrangères, comme ils le pensent inévitable, elles les récompenseront pour leurs services.

Lames du lion

Les Lames du lion du Taldor forment une organisation secrète dédiée à la protection des intérêts du Taldor et de son dirigeant. Ils s’opposent aux ennemis de leur pays, à l’étranger comme dans ses frontières, via un programme d’infiltration, d’espionnage et d’assassinats. Leurs objectifs majeurs consistent à limiter la corruption au sein de l’empire (sauf celle qui leur est utile) et à empêcher une faction de la cour impériale de devenir assez puissante pour ébranler le statu quo. Dans leurs écoles de l’ombre, ils imposent un entraînement intensif à leurs recrues avant de leur laisser un grand degré de liberté et d’initiative.

Magaambya

Golarion vacilla lors de la Chute et ses habitants mirent longtemps à se remettre, mais ils y parvinrent. Le Magaambya, une académie de magie fondée par le légendaire magicien appelé le vieux mage Jatembe fut l’une des premières institutions à se lever des cendres de la quasi-destruction de la planète. Aujourd’hui, les érudits du Magaambya préservent les traditions magiques de ce passé antique et protègent le savoir et la culture du peuple mwangi.

Mantes rouges

Il est facile de savoir si un meurtre est l’œuvre des célèbres Mantes rouges : elles tuent d’ordinaire avec un sabre dentelé sacré, sont particulièrement douées pour éliminer leur victime en public ou dans un sanctuaire pensé inviolable et veillent à ce que ceux qu’elles tuent restent morts. Leur prix varie en fonction des missions, mais quelle que soit l’offre, elles n’assassinent jamais un monarque légitime, car leur divinité, le dieu mante Achaekek, interdit de tuer un être disposant d’un droit de règne divin.

Ordre ésotérique de l’Œil palatin

Basés en Ustalav, les érudits et les philosophes de cette société semi-secrète se dressent depuis longtemps contre la voie du Murmure, mais de récents événements les ont opposés aux Hérauts de la nuit et à leurs sinistres objectifs. Cependant, laissés en paix, les membres de cette faction préfèrent partir en exploration et étudier les secrets poussiéreux du passé, en particulier dans les régions de la Route dorée, notamment en Osirion.

Réseau Campanule

L’esclavage est une pratique détestable, mais une force économique puissante au diabolique Chéliax. Là, les halfelins sont particulièrement appréciés en tant qu’esclaves, car ils travaillent dur et prennent deux fois moins de place qu’un humain. Il n’est donc pas surprenant de découvrir le réseau Campanule : une organisation fondée par des combattants de la liberté halfelins qui acceptent tout le monde dans ses rangs tant qu’ils aident à libérer des esclaves et à leur faire quitter les terres où ils sont opprimés, comme le Chéliax.

Sczarnis

Les Sczarnis regroupent des bandits, des voleurs et des contrebandiers varisiens. Ils sont organisés en familles très soudées ayant peu ou pas de liens entre elles, en dehors de leurs talents, techniques et objectifs communs. Ils se concentrent sur le vol, les arnaques et autres actes relativement non violents, mais comme ces crimes échappent souvent à leur contrôle, ils basculent ensuite dans la violence.

Société des Éclaireurs

Nombre des plus grands aventuriers et explorateurs de l’ère moderne ont consigné leurs découvertes dans une série de recueils appelés les Chroniques des Éclaireurs, que la Société des Éclaireurs publie de façon irrégulière. Ce groupe très divers se consacre à l’exploration du monde, aide ses agents de terrain et veille à consigner leurs découvertes. La Société se trouve souvent en conflit avec le Consortium de l’Aspis. En cherchant de nouvelles découvertes, les agents de la Société des Éclaireurs se trouvent souvent au cœur de complots en plein développement et doivent choisir entre devenir des héros ou des scélérats au fil des événements.

l-age-des-predictions-perdues/factions.txt · Dernière modification: 2019/12/22 21:38 de Nethys